Le webzine des décideurs

Le webzine des décideurs

Iskandar Safa

Iskandar Safa est né en 1952 au sein d’ne famille libanaise chrétienne. Il débute ses études au Liban et obtient en 1978 un diplôme d’ingénierie civile de l’Université Américaine de Beyrouth. Il complète ensuite sa formation à l’INSEAD de Fontainebleau, où il obtient un prestigieux MBA en 1982. A l’issue de ses études, il prend la responsabilité du chantier de construction d’un aéroport militaire en Arabie Saoudite. Après cette première réussite, il se voit confier le redressement de Novapark, une chaîne hôtelière suisse, et remplit avec brio cette nouvelle mission.
Après ces premiers succès managériaux, Iskandar Safa créé, avec son frère Akram Iskandar, le groupe Privinvest, qui reprend en 1992 les Constructions mécaniques de Normandie (CMN), un chantier naval alors en grande difficulté. Il suffira de deux ans à Priminvest pour relancer l’activité de CMN en obtenant de nouvelles commandes et ainsi sauver définitivement cette société : CMN emploie désormais plus de quatre cents personnes et construit des navires atteignant jusqu’à soixante-dix mètres.

Iskandar Safa participe ensuite en 2007 à la création d’Abu Dhabi Mar, un chantier naval émirati qui sera ultérieurement intégré au groupe Privinvest (l’intégration a lieu en 2011). La société Privinvest dispose ainsi désormais d’un large éventail de compétences dans le domaine de la construction navale, et possède un portefeuille varié de clients civils et militaires de part le monde. Sa maîtrise des technologies navales lui permet de réaliser tous les types de navire jusqu’à soixante-dix mètres de longueur.

Le groupe d’Iskandar Safa s’est également diversifié dans la presse, notamment par le rachat récent de Valeurs Actuelles, et il investit désormais dans les énergies renouvelables, un domaine d’avenir. Priminvest poursuit ainsi sa croissance rentable et sa diversification, sous la houlette de son fondateur Iskandar Safa.

Iskandar Safa, dont le prénom signifie Alexandre (le Grand), a ainsi fait honneur à ce patronyme en créant un groupe d’envergure internationale, qui lui a permis de devenir en quelques décennies la seconde fortune de son pays.

Article précédent
Les écrans interactifs : la touche propre de la start-up Speechi
A propos de l'auteur